Thierry Derbez

PDG DU GROUPE DERBEZ

Thierry Derbez
12 janvier 2016 Derbez
dg-derbez

Antiquaire de la plante

Homme de terre, amoureux de la nature et passionné des plantes rares, Thierry Derbez est aujourd’hui à la tête de l’un des bureaux d’études paysagères les plus importants de France, mais aussi d’une pépinière spécialiséeen gros sujets, reconnue dans le monde entier

Quel a été votre parcours ?

Je suis un autodidacte. J’ai quitté très tôt l’école pour travailler aux côtés de mes parents qui étaient jardiniers et paysagistes. Cela a toujours été une passion. En 1981, j’ai créé ma propre société d’entretien d’espaces verts, et j’ai travaillé d’abord seul, en tant qu’artisan-jardinier, avec ma 2 CV et quelques outils. Puis j’ai recruté du personnel au fil des années, pour faire face à une demande de plus en plus importante. En 1989, je me suis installé à l’entrée de Saint-Tropez, où nous sommes toujours actuellement. J’ai acheté un premier hectare de terrain à cet endroit, j’en ai acquis d’autres par la suite, et j’en possède 13 aujourd’hui. Il s’agit d’un terrain bien placé en bord de route, qui a bénéficié aussi de la création d’un rond-point en 1995, au niveau de l’entrée de la pépinière, et qui mène à Saint-Tropez…

Qu’est-ce qui a contribué à votre succès ?

L’une de nos particularités, en tant que pépiniériste, est que l’on propose à 90%, des plantes d’exception, qu’on ne va pas trouver partout. C’est une niche passion car j’adore les gros arbres et les plantes rares. Je possède 7 pépinières en France et une en Espagne, soit plus de 45 hectares de pépinière au total. Parmi les plantes que nous proposons, il y a des variétés rares mais aussi des arbres plus connus comme les chênes liège, les chênes verts, les oliviers ou les pins parasols… Le tout est de les travailler d’une façon différente.

 

Comment procédez-vous et qu’est-ce qui vous distingue des autres pépiniéristes ?

Je repère beaucoup de plantes en France et à l’étranger, que ce soit dans la nature ou chez les pépiniéristes. Je fais des dizaines de milliers de kilomètres par an pour chercher des plantes, et je réalise une sélection rigoureuse. Je me suis aussi entouré de deux équipes spécialisées pour arracher et récupérer des gros sujets un peu partout.

Ce qui nous différencie, c’est notre façon de travailler la plante. Certains pépiniéristes arrachent à la pelle mécanique, tandis que nous le faisons à la main, de manière à ce que les plantes subissent le moins possible de stress et de traumatisme. Et quand elles arrivent ici, on les conditionne avec le meilleur substrat, le meilleur engrais et le meilleur arrosage, afin qu’elles se développent de façon harmonieuse. On les élève plusieurs années, parfois jusqu’à 10 ans, avant de les revendre. C’est toute une valeur ajoutée que l’on apporte à la plante et qui fait qu’elle est particulière et très haut de gamme. Aujourd’hui, on a plus de 20 000 gros arbres en stock, ce qui fait de nous la plus grosse pépinière de gros sujets en France et en Europe.

Vous jouez également un rôle de conseiller auprès de vos clients ?

Oui bien sûr. Lorsqu’un client vient pour acquérir un gros sujet, nous nous déplaçons pour voir l’accès, la nature du sol et l’emplacement. Il ne sera pas possible par exemple de planter un gros citronnier au nord et en plein mistral. Nous orientons donc le client vers

arbre

 

un meilleur choix en tenant compte des contraintes du lieu. Par ailleurs, une fois que l’arbre est installé, nous proposons d’en assurer l’entretien. Ainsi, on apporte du soin en amont et en aval, ce qui nous permet de garantir ces gros sujets à vie, et nous sommes les seuls à assurer une telle garantie.

Quels sont vos futurs projets ?
Nous projetons de créer un pôle paysager, c’est-à-dire un salon à l’année, dont l’ouverture est prévue en 2017. On va construire plus de 6200 m2 de bâtiments, où l’on trouvera à l’intérieur

toute la partie végétale, mais également tout ce qui a trait à l’aménagement et à la décoration de jardins. Le fer, le bois, l’eau, l’éclairage, tous ces thèmes seront développés dans ce salon permanent. Ce qui va amener une grosse force de vente à toutes les sociétés qui vont s’y trouver, et notamment aux artisans très haut de gamme qui oeuvrent dans le monde du jardin et de la décoration extérieure. Il s’agit d’un concept unique en Europe.
Quelles sont vos autres passions ?

Parallèlement à mon activité de pépiniériste, ma passion du vin m’a amené à créer la cave Da Vini Code en 2011, à Saint-Tropez. Dans ce domaine aussi, j’ai commencé très tôt : dès l’âge de 11 ans je m’amusais à constituer une cave avec des petites bouteilles de coopérative. Da Vini Code est, à ce jour, l’une des plus belles caves du sud de la France. On a environ plus de 35 000 bouteilles en stock et plus de 2500 références différentes issues du monde entier.
Avez-vous une devise dans la vie ?

« Ce n’est que depuis la vallée, que l’on trouve que la montagne est haute ». C’est une formule qui me rappelle sans cesse qu’il faut oser pour avancer, sans craindre de ne pas y arriver !

Nature and plant lover

Thierry Derbez is the head of one of the most important landscape studies in France as well as a wholesale nursery owner known across the world.

What has been your journey ?

I am self taught. I left school very early to work next to my parents who were gardners and landscapers. In 1981, I created my own company and at f rst I worked alone as an artisan gardener. Later I recruited staff as the demand grew. In 1989, I settled in Saint-Tropez where we are currently located. I pur-chased a hectare of land to start and now I own 13 in total.
What has contributed to your success ?

One of our specialties is that we offer 90% rare plants in our nursery including thos you can’t f nd everywhere. I own 7 nurseries in France and one in Spain to make 45 hectares of nursery in total. We have a variety of rare plants as well as known trees like oaks, olive trees, or pine trees. The idea is to work in a different way than other nurseries.
How do you distinguish yoruself from other nurseries ?

I spot many plants in France and abroad whether in nature or at other nurser-ies. I travel tens of thousands of kilmoeters a year to look for plants so that I can have a nice selection. I am also surrounded by two specialized teams who help fnd interesting new subjects all over the world. What makes us differernt is our way of working with the plant. We do many things by hand so that the plant has less stress and trauama. When the plants arrive, we treat them with the best fertilizer and watering methods. We sometimes grow plants for up to 10 year before selling them. It is an added value that we bring to the plant and which has made us high end. Today we have more than 20,000 trees in stock which is the biggest stock of its kind in France and Europe.
Do you also act as an advisor for your clients ?

Yes, of course. When a client comes to purchase something, we go there to see the ground and location. It will not be possible to plant a lemon tree in the north or during mistral for example. We lead the client to the best choice based on their location. Once the tree is planted, we can also maintain it. We bring a care to our service and we are one of the only nurserues to guarantee our plants and trees.
What are your future projects ?

We plan to create a landscape center, a year around showroom that is slated to open in 2017. We are constructing more than 6200m2 in buildings where

img-arbre

we will have plants and trees as well as garden decor. It is going to bring a big sales boost to the companies that will be represent-ed there incuding high end artisans who specialize in gardening and exterior decor. It is a unique concept in Europe.

What are you other passions ?

I have a passion for wine which led me to create the Da Vinci Code cellar in 2011 in Saint-Tropez. I started very early with this as well. From age 11, I played with the idea of having a collaborative wine cellar. The Da Vinci Code is today one of the most beautiful of its kind in the south of France. We have more than 35,000 bottles in stock and more than 2500 different wines from all over the world.
What is your life motto ?

‘It is only from the valley that we f nd the mountain high’. It is something I remind myself of so that I can keep advancing and so that I am not afraid of failure !